UNE FATALITÉ DANS

UNE DE NOS UNITÉS

Depuis notre dernier numéro, j’ai passé le plus gros de mon temps à desservir les membres; assister aux réunions des membres, assister aux réunions avec le management, aider les membres à traiter avec leurs cas de compensation et ainsi de suite. 

Comme certains le savent ou non, en mai dernier un de nos Confrère a été tué au travail à une de nos scierie. Le membre était un individu de 60 ans que venait tout juste de commencer à travailler pour la compagnie. Cet individu qui avait apparemment beaucoup d’expérience à opérer un chargeur a été écrasé entre une pile de bois et le chargeur qu’il opérait. De ce que nous comprenons, l’individu aurait sorti de son chargeur pour replacer du bois au haut de sa pile lorsque le chargeur a avancé et l’a coincé contre la pile de bois. Il a été écrasé pour être retrouvé plus tard par d’autres travailleurs. La PPO et le Ministère du Travail ont été appelés et une investigation a été faite. À ce moment-ci, nous ne sommes pas encore exactement certains de ce qui a causé cet horrible incident. Le Ministère du Travail a 2 ans pour soumettre un rapport sur ce qui est arrivé exactement. Ceci n’aurait jamais dû arriver!!  Aucun membre ne devrait se faire mal au travail, encore moins se faire tuer au travail. Nous avons tous le droit à un environnement de travail sécuritaire. Ceci démontre qu’il faut faire certain que nous travaillons dans un environnement sécuritaire et que peu importe l’expérience ou les connaissances que nous avons, nous devons toujours être alertes. Plusieurs d’entre nous travaillons autour d’équipements dangereux. Nos pensées et prières sont avec la famille de ce membre parti trop vite.

Canadian Blood Services

Comme j’ai reporté dans notre dernier numéro, nous sommes prêts à commencer les négociations avec les membres de chez Canadian Blood Services dans la région de Sudbury. Des dates ont été fixées en janvier pour débuter les négociations. Espérons que je serai en mesure de reporter sur la nouvelle Entente que nous avons pu négocier pour ces membres. 

Rockshield Engineered Wood Products

Pour ce qui est de nos membres à Cochrane chez Rockshield Hardwood Plywood, l’année d’extension sur leur Entente Collective se termine en janvier 2019. Nous venons d’élire un comité de négociations et nous nous préparons pour les négociations dans la nouvelle année.

Ryam – Scierie Chapleau

Des dates sont fixées pour la semaine du 3 au 7 décembre pour débuter les négociations avec les membres de la scierie Ryam à Chapleau. Même s’il y a un patron en place, il y a encore plusieurs issues locales qu’il faut adresser durant ces négociations. Espérons qu’avant la sortie du prochain numéro de l’Écho Syndical nous aurons une nouvelle Entente Collective sur laquelle reporter.

Ryam – Chapleau Co-Gen

Aussi à Chapleau, les membres de Ryam Chapleau Co-Gen attendent impatiemment pour le début des négociations pour le renouvellement de leur Entente Collective. Leur Entente Collective est échue depuis avril dernier. Nous sommes dans le processus de choisir des dates pour négocier. Les négociations devrait avoir lieu au début de la nouvelle année.

Ryam – Opérations forestières Opasatika

Pour ce qui est de nos membres des opérations forestières de Ryam Opasatica, les négociations s’en viennent et un patron est en place. Nous espérons que nous pourrons reporter sur une nouvelle Entente Collective en début d’année. Je reporterai sur les détails de l’entente dans le prochain numéro.

Je veux prendre cette opportunité pour souhaiter à tous les membres et leurs familles un Joyeux Noël et une Bonne Année. Soyons tous sécuritaire.

Fraternellement;

Eric Carroll

LE NOMBRE DE MEMBRES AUGMENTE

PLUS DE POUVOIR

Négociations avec Nakina. Presqu’une décennie après sa fermeture, les opérations de Nakina Lumber ont redémarrées! Cette petite usine du Nord de l’Ontario est maintenant en production. Le Syndicat est présentement en négociations pour créer de bons emplois à long terme pour la communauté de Nakina et ses partenaires de Premières Nations. L’approvisionnement en bois de la Forêt Ogoki, qui opère sur les territoires traditionnels des Premières Nations Aroland, Eabametoong et Marten Falls, aura des bénéfices économiques majeurs pour les Premières Nations de Anishnawbe. Les régions environnantes de Geraldton, Nakina et Jellico vont aussi en bénéficier. Restez à l’écoute pour plus de nouvelles.

Les membres de la scierie d’Atikokan ont reçu une demande de la Compagnie d’avoir des opérations 24/7 avec une entente mutuelle des membres. Un vote aura lieu en novembre ou décembre à la Légion pour voir si les quarts de travail seront changés pour commencer l’horaire de travail proposé : 3 quarts de travail plus un quart de maintenance au planeur débutant dans la Nouvelle Année avec le troisième quart dans la scierie qui débuterait pas longtemps après le planeur.

Les opérations de Résolu et Dallan Forestry à Ignace et Atikokan seront fermées à partir du 24 décembre et recommencerons le 7 janvier 2019. Il y aura peut-être des opérateurs d'équipement mobile chez Dallan durant la fermeture pour fournir les séchoirs.

Ignace et Atikokan ont réduit le temps de production à cause des mauvaises conditions des opérations forestières… les temps trempes ont eu un impact négatif sur les opérations. De la température plus froide est prédite quand l’hiver arrivera.

Les opérations et les listes d’ancienneté de Dallan à Ignace et Atikokan ont augmentées. La diligence des opérateurs d’équipement mobile est incomparable. Ils continuent de travailler sous des conditions strictes avec professionnalisme. Les horaires pour les opérateurs d’Atikokan vont probablement changées pour accommoder les opérations futures de 24/7 de la scierie.

Les membres du Casino Gateway sont dans la dernière année de leur entente de 3 ans. Nous débuterons les préparations pour les négociations cette été. Un grief majeur non-réglé traite des Fêtes payées et les payes au lieu de congé. La Compagnie travaille à rectifier les issues reliées à ce grief et le Syndicat s’attend qu’il soit réglé bientôt. La Compagnie joue beaucoup avec les heures d’opérations. Il semble y avoir une fin à ceci puisque la Compagnie a informé le Syndicat que les opérations seront à présent jusqu’à 4:00am. Espérons que cela créera de la stabilité pour les membres.

N’oubliez pas! "Ce que nous plantons maintenant, nous le récoltons plus tard"; Assistez à une réunion, informez-vous et rapportez vos inquiétudes.

De ma famille à la vôtre, je voudrais vous souhaiter un Joyeux Noël et une Bonne Année. Travaillez en sécurité et prenez soins de la personne au côté de vous.

Fraternellement;
Jason Lacko

NÉGOCIATIONS RÉCENTES

NOUVELLES ENTENTES

Nakina

Tel que reporté dans le dernier numéro de l’Écho Syndical, la scierie de Nakina a redémarré ses opérations depuis février 2018. La Section Locale travaille activement pour obtenir une nouvelle entente pour les travailleurs de cette usine. Nous ne recevons aucune coopération de la Compagnie qui aide une Association d’employés à rencontrer les employés à Nakina avec l’intention de les convaincre de faire partie de cette Association. Nous sommes encore en conciliation avec l’Employeur pour négocier une nouvelle entente. Nous avons cédulé des dates de négociations en juin, juillet, août, septembre et octobre mais nous n’avons pas encore atteint une entente puisque l’Employeur a fait une offre finale aux employés pour qu’ils votent et celle-ci a été rejetée à 91%.

Intégration Communautaire de Hearst

Une entente a été atteinte avec l’Intégration Communautaire de Hearst le 30 août. C’est une entente de 2 ans avec des augmentations salariales de 1.4% par année et des changements dans le langage. Les membres étaient frustrés et déçus par la façon dont l’Employeur gère l’argent puisqu’ils pensent qu’ils devraient avoir de meilleurs salaires et que le travail qu’ils font soit reconnu au lieu que l’Employeur dépense le budget sur une entente de service qui ne rapporte rien mais qui travaille au détriment de la main-d’œuvre.

Co-op Hearst

Une entente a été atteinte à la Co-op de Hearst. C’est une entente de 5 ans avec des augmentations salariales de 2% par année, des augmentations dans les vacances, les congés funéraires et les soins de la vue et dentaire.

Réunions de Santé & Sécurité et des Stewards

Le 26 et 27 septembre, nos stewards et Co-présidents du comité de Santé & Sécurité se sont rencontrés à Thunder Bay pour la réunion annuelle. Pour la première journée et demie, les Stewards et les Co-présidents du comité de Santé & Sécurité ont reçu de la formation. Le 26, ils ont reçu de la formation du Confrère Brian Harder, le Directeur de Santé & Sécurité du District 3 à Vancouver. Confrère Harder a donné de la formation sur les Tests de drogue et alcool, et sur la campagne Mettons Fin au Carnage. Le Confrère Harder dit qu’il a bien aimé son séjour ici et était bien content de la réception des délégués aux formations qu’il a données. Les délégués ont dit la même chose. Ils ont beaucoup aimé les formations et l’instructeur! Merci Confrère Harder!! 

Le matin du 27, Confrère Ron Boucher a donné de la formation sur les lois de Santé & Sécurité en Ontario, qui était très intéressante. En après-midi, les deux groupes se sont séparés. À la réunion des stewards, le groupe était invité à parler dans une discussion ouverte sur n’importe quels sujets et issues qu’ils voulaient. Ce fut très intéressant. À la réunion de Santé & Sécurité, des rapports ont été donnés par chaque Co-président sur ce qui ce passe à leur lieu de travail et ils ont aussi élu un Comité Exécutif pour le Comité de Santé & Sécurité. Les délégués ont élu Confrère Michel Charron de Ryam à Cochrane comme Président, Confrère Cody Swiergosz comme 1er Vice-Président, Consoeur Sylvie-Valérie Denis comme 2ème Vice-Présidente et Confrère Darcy Whitecrow comme 3e Vice-Président.

Fraternellement;

Jacques Jean

ENTENTES RÉCENTES

UN REGARD SUR NOTRE HISTOIRE

Résolu achète une solution. Tel que reporté dans le dernier numéro de l’Écho Syndical, nous avons commencé un arbitrage avec Résolu en mai. La Compagnie voulait régler ce problème avant que l’arbitre entende des témoignages. Ils ont offert d’acheter l’ancienneté des 21 employés restants au lieu de l’honorer. L’offre n’était pas déraisonnable donc nous avons dû l’apporter aux membres. Elle a été acceptée par 18 des 21 membres par une offre "tout ou rien". Le résultat est qu’il n’y a plus d’employés actifs de Résolu.

Nouvelle Entente. Chez Unitized Manufacturing, un plant de chevrons à Thunder Bay, les membres ont ratifié un renouvellement de leur Convention Collective le 15 octobre. L’entente comprend des améliorations à l’allocation de vêtement, lunettes, paye de vacances, régime de retraite, des augmentations de 5% au total au long du terme et un montant forfaitaire de 400.00$.

Nouvelle Entente. Integrated Distribution Systems LP (Wajax), une compagnie d’équipement à Thunder Bay, ont ratifié avec 75% une Entente Collective de 5 ans le 25 octobre. L’entente couvre les "Parts Representatives" et les "Field and Shop Mechanics". Elle inclue des augmentations pour l’allocation des bottes, les indemnités journalières pour les travailleurs en dehors de la ville, l’allocation d’outils, les régimes de bénéfices, le congé de deuil, du changement au langage de programme d’apprentissage, des augmentations salariales entre 7 et 10% ainsi que des ajustements aux taux de "Field technician" et aux taux pour étudiants.

En tant qu'employé avec le plus d'ancienneté et ceci étant le temps de l’année pour la réflexion, ce qui suit est quelque chose sur lequel vous allez peut  être vouloir réféchir.

En juin 2010, il y a eu une fusion de deux Sections Locales fortes : 1-2693 et 1-2995. Les deux avaient une fière histoire. Ce qui suit est un bref regard sur cette histoire. Ce ne sera certainement pas l’histoire complète.

Le début de la Section Locale 2693 était dans la région entourant Thunder Bay. (Port Arthur et Fort William à ce moment). Les travailleurs du bois, principalement immigrants, ont commencé à se syndiquer pour atteindre une meilleure paye et de meilleures conditions de vie et de travail.

Les travailleurs du bois du Nord-Est de l’Ontario ont eu l’aide de plusieurs organisations au début des années 1900. Ces organisations incluaient  IWW (Industrial workers of the World) et OBU (One Big Union) suivit par LWIUC (Lumber Workers Industrial Union of Canada). Certains avaient des racines communistes.  Au début, la plupart des membres étaient Finlandais, suivit par les Suédois, Slaves et Canadiens Français et Anglais.

À la fin des années 1930 et 1940 les travailleurs de bois sont devenus la section industrielle du International Brotherhood of Carpeners and Joiners, connu comme Lumber and Sawmill Workers Union (LSWU). La deuxième convention annuelle de LSWU  a eu lieu à Port Arthur en 1937. Les travailleurs de scieries ont bientôt rejoint les rangs de la Lumber and Saw.

Le début de la Section Locale 1-2995 était un peu différent puisque la région était largement habitée par des Canadiens français qui étaient des colons très indépendents.

Les scieries ont commencées dans la région de Hearst autour de 1918 lorsque la première scierie fut bâtie. La récolte se faisait principalement durant les mois d’hiver donc les gens de la région commencèrent à couper du bois pour les scieries de la région. Les usines à papier commencèrent dans la région dans les années 1920. La Section Locale 2995 fut ajouter à la LSWU en 1944 puisque l’industrie continuait de s’agrandir et exigeait des travailleurs à temps plein.

Il y avait plusieurs Section Locales du Lumber and Saw au travers le nord. Ils ont tous éventuellement fusionné avec soit 2693 ou 2995. Les plus grosses Sections Locales furent mieux capable de faire face aux défis apportés par l’industrie en expansion.

La Lumber and Sawmill Workers Union faisait parti d’un syndicat international. Certaines Sections Locales existent encore aujourd’hui au États-Unis et à Terre-Neuve, faisant encore parti des Carpenters.

Dans les années 1980, les membres des deux Sections Locales devinrent désillusionés d’être une branche mineure du Carpenters Union. Il semblait pour la plupart que les besoins des travailleurs de l’industrie du nord de l’Ontario n’étaient pas satisfaits.

En 1987, les membres des deux Sections Locales ont approuvé le détachement des Carpenters et ont choisi de fusionner avec la Industrial Wood and Allied Workers, le IWA Canada. Cette fusion a bien été. Nous sommes devenu partie d’une organisation vibrante déterminée à desservir les membres tout en unissant les travailleurs de l’industrie forestière au travers le pays.

Le IWA Canada a, avec succès, syndiqué les non-syndiqués là où ils le pouvaient, incluant plusieurs dans des petites villes où le restant des membres travaillaient. Ils venaient de différents secteurs, des caisses, hôtels, soins de la santé et casinos. Cette diversification aida à alléger la douleur qui s’en venait avec le ralentissement majeur de l’industrie forestière.

Nous étions un Syndicat un peu militant qui n’avait pas peur de se battre pour la justice. Nous n’étions pas le plus gros, mais nous avons gagné le respect des employeurs. Avec de la participation active et du leadership dans différentes Fédérations du travail et le Congrès du Travail du Canada nous étions une partie appréciée du mouvement syndical au Canada.

Débutant à la fin des années 1990 et continuant dans la première partie du siècle présent, l’industrie forestière connu des ralentissements sérieux, causant des difficultés majeures et financières pour IWA Canada. Malgré les campagnes de syndicalisation qui avaient apporté des membres de différents secteurs, la membriété a baissé brusquement.

La décision fut prise à la Conférence Nationale en 2003 de rechercher activement un partenaire. Le besoin de trouvé un Syndicat ayant la même vision était primordial.

Une recherche exhaustive détermina que le Syndicat avec des valeurs qui ressemblaient le plus à celles de IWA Canada était les Métallos, un Syndicat International connu pour sa volonté de se tenir debout et se battre contre les employeurs sans scrupules, et un leader en santé et sécurité et dans le plus gros mouvement syndical.

Avec l’accord de tous les membres (chaque membre avait le droit de voter) le IWA Canada a accepté et la fusion avec les Métallos fut approuvée. Elle fut complétée en 2004. 

Les Sections Locales 1-2693 et 1-2995 faisaient maintenant parti des Métallos.

Suivant la fusion avec IWA Canada (2004) et par la suite PACE (The Paper Allied Industrial Chemical Energy Workers 2005) les Métallos furent rebaptisés. The United Steel, Forestry, Rubber, Manufacturing, Energy, Allied Indudstrial and Service Workers International Union fut créée et serait connu et opérerait en tant que Métallos – Unité et Force pour les travailleuses et travailleurs. 

Le Conseil du Bois des Métallos fut aussi formé dans le cadre de l’entente de fusion et continue d’être le conduit par lequel les intérêts communs des travailleurs de l’industrie forestières au travers le pays sont partagés. Des Ententes Collective principales sont négociées en Colombie-Britannique, du lobbying politique et autres sont organisés pour protéger et améliorer la vie au travail des membres, leur famille, leur communauté et leur industrie. La solidarité entre les membres de l’industrie forestière est maintenue.

Par l’année 2009 les deux Sections Locales se débattaient pour survivre. Des discussions commencèrent à considérer de joindre les deux. Ceci amena à la décision de fusionner. Ce fut considéré nécessaire pour maintenir l’habileté de desservir notre membriété diverse. En 2010, la fusion fut conclue. Chaque membre avait le droit de voter. La fusion fut acceptée par les membres des deux Sections Locales par une grande majorité. La Conférence fondatrice de la Section Locale 1-2010 fut tenue en juin 2010 à Hearst.

Les membres courants sont désservis par deux bureaux : un à Kapuskasing (20 Riverside Dr.) et un autre à Thunder Bay (331 May St. N.). 

Il y a 6 employés : le Président et une adjointe administrative avec deux représentants syndical qui travaillent du bureau de Kapuskasing et deux représentants syndical qui travaillent du bureau de Thunder Bay.

Dans les années depuis la fusion, la Section Locale s’est agrandit en syndiquant des membres d’unités traditionnelles et non-traditionnelles et aussi avec l’amélioration de l’industrie forestière et le redémarrage de scieries au travers le nord. La Section Locale se porte maintenant bien.

Nous avons recommencé à donner de la formation aux membres sur la Sécurité et Santé, à donner de l’éducation aux stewards et avons réactivé le Comité des Femmes, tout pour le bénéfice de tous les membres.

Nous ne devrions jamais oublier le passé ni les dures leçons apprises.

Rappelons-nous que nous devons beaucoup aux Confrères et Consoeurs d’avant qui ont vécu et se sont battu avec plusieurs épreuves et sacrifices pour créer le mouvement syndical d’aujourd’hui.

Ces épreuves incluent le meurtre allégué de deux organisateurs qui se sont noyés à Onion Lake au nord de Port Arthur en 1929. Aussi les meurtres qui ont eu lieu à Reesor Siding en février 1963 pendant une grève contre Spruce Falls. Sans compter plusieurs autres grèves, lockout et épreuves qu’il a fallu pour obtenir les privilèges, droits et bénéfices dont nous bénéficions aujourd’hui.

Les gains du syndicalisme ont pris plusieurs décennies et n’ont jamais été facile. Maintes fois ces gains sont attaqués par les employeurs et par les politiciens de droite et les gouvernements qu’ils supportent.

Ces administrations ne sont pas nécessairement élues par le vouloir des citoyens. Elles sont souvent installées par l’indifférence de ceux qui choisissent de ne pas voter.

Il est donc important pour nous tous de participer aux élections de nos gouvernements. Portez attention aux issues pour assurer que nous élisons des politiciens convenables qui représenteront les meilleurs intérêts de nos travailleurs.

Il est aussi de notre devoir de participer à la vie du Syndicat; participer aux réunions et être impliqué et actif dans le Syndicat et la communauté. Souvenez-vous qu’une blessure pour un est une blessure pour tous et que nous sommes le gardien de notre frère. La solidarité doit être absolue pour l’amélioration de tous.

Note: En écrivant ce sommaire, l’auteur s’est appuyé grandement sur la recherche de d’autres personnes, et aussi sur ses propres souvenirs. Pour plus d’information sur l’histoire du syndicalisme il y en a de disponible en ligne et plus encore dans les sociétés d’histoires au travers la province ainsi que dans des livres avec des auteurs locaux. 

Je prends cette opportunité pour vous souhaiter un Joyeux Temps des Fêtes et une Nouvelle Année prospère et en santé.

Fraternellement;

Bruce Frost

COMITÉ DES FEMMES DE LA SECTION LOCALE 1-2010

Une réunion du Comité des Femmes de la Section Locale 1-2010 a eu lieu à Thunder Bay le 13 et 14 septembre 2018. Durant cette réunion, une élection a eu lieu pour élire le Comité Exécutif. Voici le Comité Exécutif élu. Ces femmes ont été élues pour un terme de 3 ans se terminant en 2021.

Présidente : Kelly Miller (Thunder Bay)

1ère Vice-Présidente: Randi Dillon (Hearst)

2e Vice-Présidente : Stacey Smith (Thunder Bay)

3e Vice-Présiente: Denise Fick (Kirkland Lake)

Secrétaire Archiviste: Tammy Constantin (Gogama)